Créer un site gratuitement Close

Quelques maladies

Un poney ou un cheval en bonne santé est alerte, a des yeux brillants, et s'intéresse vivement à tout ce qui se passe autour de lui. Les côtes et les os iliaques ne doivent pas être saillants, et l'arrière-main doit être bien arrondie. L'animal devrait se tenir bien d'aplomb sur ses quatre membres. La base des oreilles doit être chaude au toucher.

Les signes de maladie varient, mais certains symptômes se retrouvent dans tous les états pathologiques. Un poney au pré qui reste à la même place, un cheval qui ne mange plus, un cheval franc du collier qui devient soudain " cabochard " - tous ces signes indiquent que quelque chose ne va pas.

Parmi les autres symptômes, citons : suppuration des yeux ou des naseaux ; trébuchement sans raison apparente ; nervosité ; œil terne ou manque d'intérêt général ; transpiration au repos ; coups de pied ou de dents aux flancs ; boiterie ; diarrhée ; frottement continu de l'encolure ou de l'arrière-main contre un mur ou une clôture ; difficulté apparente à respirer ; toux.

Il est par conséquent essentiel de connaître un vétérinaire en qui vous avez toute confiance et, si jamais vous avez le moindre doute, de ne pas hésiter à l'appeler. Mieux vaut payer une visite que courir le risque de faire soi-même une erreur de diagnostic qui entraînera peut-être une maladie plus grave, voire la mort. Néanmoins, tous les propriétaires de chevaux devraient avoir une connaissance pratique des premiers secours à donner, et se constituer une
trousse de première urgence qui devrait être placée dans un endroit facilement accessible.

Soigner son cheval

Comme tous les animaux, les chevaux mettent du temps à se rétablir. Le vétérinaire indiquera toujours au propriétaire ce qu'il faut faire, mais sachez que les soins qui sont largement couronnés de succès sont tout simplement dictés par le bon sens. 

Gale

Symptômes

Causes

Traitement

Maladie contagieuse qui se manifeste par de très fortes démangeaisons, puis par des dépilations, plus ou moins étendues des zones de l'encolure, de l'épaule, du garrot, de la face interne des jambes et plus tard de tout le corps.

Pullulation d'un parasite, l'acarien de la gale ou sarcopte dans l'épaisseur même de la peau.

Isolez le cheval. Appliquez

une lotion calmante pour

soulager les démangeaisons.

Le saindoux et le soufre

appliqués sur les zones

atteintes peuvent calmer.

 

 

Gardez crinière et queue

propres.

Consultez un vétérinaire.

On voit la formation de croute aux endroits où les poils tombent .
Elle est en général due à un acarien .
La gale provoque de fortes démangeaisons qui peuvent rendre le cheval nerveux , irritable, il peut se blesser gravement en se grattant ou se cognant contre des surfaces dures.
La gale est tres contagieuse ; veillez dons à isoler le cheval atteint , désinfecter les brosses et tout le materiel en contacte avec lui.
Laver vous les mains au savon de Marseille avant de manipuler d'autre chevaux .
La gale est rarement transmissible à l'homme sauf si la peau est lésée d'où, l'importance de garder une hygiène impeccable.
Le meilleur traitement est le savon de marseille ( rincez apres ) puis l"application d"une pommade antiseptique vétérinaire


La gale de boue.

Elle s'attrape particulierement durant les hivers pluvieux et doux chez les chevaux sortant au paddok quand il y a de la boue .
Extrement contagieuse , mais les chevaux ne se la transmettent pas par le paddok mais souvent par le sable de la carriere ou du manège .
( Le paddok gel en hiver , tuant ainsi les microbes ) .
Le cheval présente des membres engorgés ( sans boiterie ) , et des croutes apparaissent sur le paturon , le boulet ...
Elles s'élargissent et entrainent la chute des poils, elles remontent aussi de plus en plus haut sur le membre.
Parfois même en cas de forte atteinte, vous pouvez sentir une odeur pestilentielle.
La gale de boue n'est pas "grave" mais est vraiment pénible à soigner , le meilleur remède est de laver les membres au savon de Marseille puis de les passer au Merchril apres le paddok ou le travail jusqu' à la complete guérison de TOUS les chevaux de l'écurie .
On peut aussi aider les croutes à cicatriser avec une pommade type Paturon"protect .
On peut aussi faire fabriquer la pommade en pharmacie ( Souffre et vaseline ) ce qui revient souvent beaucoup moin chère et qui est tout aussi efficace -

Poux

Symptômes

Causes

Traitement

Démangeaisons, robe terne, apparition de petits parasites gris ou noirs sur la robe chevaux au pré,


Les poux apparaissent au printemps sur des sur des animaux malades et ou mal entretenus.

Saupoudrez largement les zones atteintes avec une poudre anti-poux.

 

 

Désinfectez son matériel de pansage Isolez le cheval.


Et oui les chevaux peuvent attraper des poux ....
Les poux du cheval ne sont pas contagieux pour l'homme .
Le cheval se gratte , se roule , se lèche .
Comme pour l'homme , les poux sont contagieux d'un cheval à l'autre et se propage rapidement .
Les lentes ( qui se trouvent sur la face interne du poil ) peuvent être un ingerés par le cheval qui se lèche , le vétérinaire vous conseillera peut etre alors un vermifuge léger mais le plus souvent on traitera avec un shampoing antiparasitaire que l'on renouvellera plusieurs fois ( en pharmacie , demandez un produit vétérinaire ) .

Teigne tondante

Symptômes

Causes

Traitement

Dépilations circulaires avec desquamation de la peau et apparition de croûtes.

Mycose très contagieuse.

Appliquez un dérivé iodé (vétédine). Désinfectez les couvertures.

Évolution centrifuge des lésions..

 

Stérilisez le matériel. Isolez le cheval. Consultez un vétérinaire.

Teigne. 
Tres facilement reconnaissable , les poils tombes selon des plaques de forme circulaires , la peau s'infecte et l'infection se propage de facon circulaire autour des zones pelées.
C'est une infection ( mycose ) due à un champignon microscopique .
La teigne est extrement contagieuse ( chevaux , humains ) .
Il faut immédiatement isolé le cheval atteint et respecter un hygiène tres stricte ( désinfecter le materiel etc : voir " gale " ) .
Attention un cheval est contagieux à partir du moment où il est porteur de la teigne , c'est a dire contagieux alors que la maladie n'est pas encore visible sur son pelage .
Il est préferable de faire appel au vétérinaire, seul habilité à prescrire un traitement assez fort .
( le merchryl et le savon de marseille ne sufisent pas )

Urticaire

Symptômes

Causes

Traitement

Lésions cutanées de taille et de forme diverses. Rarement vues sur tout le corps du cheval.

Inflammation probablement due à un excès de protéines dans l'organisme.

Donnez un mash de son en y ajoutant deux cuillères à soupe de sel d'Epsom.

Varrons

Symptômes

Causes

Traitement

Gonflements douloureux sur le dos.

Larves de mouche (oestrus).

Mouillez la grosseur avec de l'eau chaude pour la ramollir.

 

 

On pourra ainsi faire sortir le varron en pratiquant un petit trou sur la bosse. Mais consultez un vétérinaire avant tout.


Les varrons sont les oeufs des mouche gastrofiles , celles qui tournent autours des membres des chevaux en été et qui déposent des paquets d'oeufs jaunes .
A l'éclosion les larves perforent la peau du cheval et circulent dans les tissus , elles peuvent ainsi atteindre les muscles dorseaux où elles se transforment en petites bosses dures ( tumeurs ) sous la peau du cheval .
IL est souhaitable d'enlever les oeufs dès leur apparition , avec un rasoir ou une pierre ponce puis rincer les membres du cheval ( ou d"autres zones atteintes ) avec de l'eau tiède dans laquelle à été dilué du vinaigre blanc .
Le vétérinaire peut éventuelement inciser les "tumeurs " pour en extraire les larves et prescrire un traitement mais cela reste relativement rare .

Diarrhées

Symptômes

Causes

Traitement

Crottin très mou, liquide.

Un excès d'herbe fraîche. Infestation par les vers.

Mélangez du son sec aux aliments, ajoutez-y du kaolin. Donnez du foin.

 

Intoxication.

Appelez le vétérinaire.

Vers

Symptômes

Causes

Traitement

Dépérissement, en dépit d'une bonne alimentation.

Il y a plusieurs types de parasites intestinaux que l'on regroupe sous le nom de vers.

Doses régulières de poudre ou pâte vermifuge.

 

 

Entretenez les pâturages.

Verrues ou paillonne.

Tumeur bénigne (simple excroissance de la peau) souvent d'origine virale. Peut atteindre la taille d'une noix.

Remède. 
La cryochirurgie (chirurgie par le froid, à l'azote liquide) donne de bons résultats.
L'homéopathie peut aussi bien fonctionner.

Les verrues.
Elles ont le même aspects que celles qui touchent l'humain , de plus, elles sont contagieuses de l'un à l'autre .
Elles touchent tres souvent les zones sensibles du cheval : naseaux , contour de l'oeil , passage de sangle , fourreau , grasset , mamelles .
Elles sont généralement petite et grises sur la tete du cheval et se soignent facilement avec de l'huile essentiel de tuya en aplication locale ( ne jamais en faire avaler ) disponible en pharmacie .
Poursuivre le traitement jusqu'à disparition de la verrue .
Certaines verrues peuvent atteindre la taille d'un poing , elles finissent souvent par sécher et tomber sous leur propre poids mais il est préférable de les faire surveiller par un vétérinaire qui prescrira un médicament pour accelerer le dessechement .
Certaines verrues sont en partie "cachées" c"est a dire que seule la partie supérieure de la verrue est visible et se révele douloureuse au toucher .
Il faut alors une intervention chirurgicale ( souvent bégnine ) pour la retirer .
N'oubliez pas que les verrues sont très contagieuses , lavez vous les mains pour manipuler un autre cheval , ne preter pas le materiel de pansages etc ...
Et surtout commencez à traiter dés les premiers signes ...


Les crevasses.
Elles touchent principalement les plis du paturon et les talons .
Il existe des causes multiples : le plus souvent il s'agit de blessures , d"infections bacteriennes mais il peut aussi s'agir d'allergies ( nourriture à base de trefle ) , à une diahrée qui souillent les membres , à une prairie très humide ou boueuse .
Les crevasses se reconnaissent facilement : le plis du paturons enfle , se craquelle , gerce ce qui provoque des crevasses qui se mettent à supurer .
Elles doivent etres soignées rapidement car des cas severes peuvent entrainer une septicémie ( souvent fatale ) : la zone étant tres irriguée l'infection peut se propager rapidement par le biais du sang .
Il est utile de faire appel au vétérinaire si vous n'arrivez pas à trouver la cause de la crevasse ( allergie ) .
Pour les cas classiques il faudra desinfecter régulierement et le plus souvent possible la plaie et l'enduire d'une pommade grave ( ms non asséchante : bannir tout ce qui est à base de soufre ) type pommade au calendula .
I l faudra également maintenir le cheval dans un box propre et éviter tout contacte avec de la boue ou d'autres surfaces "sales" .
Les crevasses peuvent entrainner des boiteries car elles rendent les mouvements du boulet très douloureux .
Chez les chevaux allant au paddok il ne faut pas couper les fanons , car ils font office de goutière qui empeche l'eau de stagner dans le plis du paturon .
Il faut aussi régulièrement doucher et secher méthodiquement les membres à chaque retour de paddok .
Pour les chevaux passant l'hiver au près , on peut également doucher/secher les membres puis enduire généreusement les paturons de vaseline , c'est un protection très efficace .

Les coups de soleils.
Les chevaux à peau claire sont particulièrement exposés ( creme , appaloosa et tous les chevaux avec des zones de ladres ) .
Les coups de soleil touchent principalement la tete ( ladre , peau plus fine ) mais aussi toutes les zones chez les chevaux blanc ( peau rose ) .
Sur la tête , le coup de soleil se présente comme un légère brulure , le ladre devient rouge et douloureux , puis marron et se met à peler .
Une aplication de biafine suffit en général à régler le problème .
Si le coup de soleil atteint des zones comme le dos , les poils se mettent à tomber , on voit des ampoules puis le cheval se met à peler , si le coup de soleil n'est pas à un stade trop avancé , la biaffine suffira . Sinon , demandez l'avis de votre vétérinaire . Il est préferable de rentrer les chevaux à peau fragiles aux heures de fortes chaleures ( principalement en été ) .
Il est déconseiller d'utiliser des écrans totales ou crèmes solaires destinées aux humains car il y a un fort risque d'allergie .

Dermatophilose.
Il s'agit d'une affection bacterienne particulièrement fréquente .
Elle atteint principalement le dos , le garrot , l'encolure et l'aine .
Des petites touffes de poils sont aglutinées par une sécrétion grise , qui , si on l'arrache , laisse place à une petite plaie circulaire purulente et douloureuse .
Un désinfectant de type bétadine peut se réveler efficace .

Dermite Estival.
La dermite ( dermatite ) s'attaque principalement aux poney rustiques ( shetland , dartmoor , Fjord ... ) , c'est une sorte d'eczéma qui atteint généralement la crinière et la base de la queue . La peau se met à rougir et à boursoufler .
La démengeaison peut etre telle que le cheval se lacère la peau en se grattant et mettant ainsi de grandes surface à nue il y à de fort risques d'infection .
On pense que la dermite est due à la salive de moucherons qui piquent le cheval ; on conseil alors de ne pas mettre les chevaux atteinds au prés à la tombée de la nuit où tôt le matin car les moucherons sont particulièrement actifs durant cette période .
Le vétérinaire pourra prescrire une lotion que l'on appliquera à plusieurs reprises .

Cheloïde.
Tumeur cicatricielle. Cicatrisation anarchique suite à une blessure. Son attache dépend de la taille de la plaie (gare aux blessures dans les barbelés !).

Remède : se soigne comme un sarcoïde. Ablation souvent plus difficile.

Sarcoïde.
Tumeur cutanée la plus répandue chez les chevaux, touchant aussi l'âne et le mulet, d'après les statistiques établies aux Etats-Unis et en Allemagne.
C'est un morceau de peau qui gonfle parfois jusqu'à la taille d'un pamplemousse, voire au-delà !. D'origine virale, elle pourrait alors se transmettre par les arthropodes, ou génétique (dérèglement du génome).

Remède : se soigne par ablation (si le volume est trop important) puis cautérisation (cryochirurgie), et compression sous pansements (avec beaume du péron, oxyde de zinc ou dermaflon).

On observe plus de 50% de récidives après traitement. Mais ces tumeurs peuvent aussi régresser spontanément.
Dans les campagnes, les magnétiseurs et les guérisseurs sont souvent consultés. Des remèdes locaux avec des rites d'application existent encore et semblent efficaces sur des lésions légères. Personne n'en parle à son vétérinaire.

Les différentes tumeurs
par ordre de fréquence :
- Le Sarcoïde de jackson : 30 à 65 % des tumeurs.
- Le papillome : entre 5 et 10 % des tumeurs.
- Le mélanome.
Il y a plusieurs formes de tumeurs dans chaque groupe, seuls les laboratoires et les vétérinaires sont capables de les identifier.

6 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site